La Pierre d'Âtre - récits d'aventures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Pierre d'Âtre - récits d'aventures

Message par Neerval le Sam 28 Mai - 17:50

*Faites vous plaisir*
avatar
Neerval
Dieu Mégalomane

Messages : 73
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://aetherae.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Discours des Anciennes Incarnations

Message par Neerval le Lun 12 Sep - 12:50

- N’ayez pas peur.
- Nous ne vous voulons aucun mal.
- Cet état est temporaire.
- Nous communiquons avec vous à travers l’espace et le temps.
-Vous savez qui nous sommes.
- Car nous sommes vous.
- Et vous êtes nous.
- Nous sommes les mêmes personnes, mais avec un vécu différent.
- Vos cœurs cherchent des réponses. Nous allons vous en apporter quelques-unes. Il y a tant de choses que nous voudrions vous dire, et si peu que nous pouvons vous révéler.
- Vous êtes notre plus grand espoir et notre plus grand risque.
- Mais tout commence par une histoire. Et la nôtre est longue, mais tellement simple ! Nous étions vous, cherchant aventure, connaissance, pouvoir ou fortune.
- Et nos chemins se sont croisés. Nous avons vécu de nombreuses aventures ensemble. Certaines palpitantes, d’autres moins.
- Certaines périlleuses, d’autres gratifiantes. Nous avons appris, découvert, nous sommes améliorés. Mais tout cela n’a duré que très peu de temps.
- Nous avons découvert un secret. Par pur hasard. Un secret très simple, de fait, mais qui a changé notre destin à jamais.
- Nous avons découvert ce qu’est un dieu et comment le devenir.
- Nous avons découvert le moyen de plier la réalité à notre volonté et à nos désirs.
- Ce savoir nous est parvenu plein, entier, sans préambule. Nous ne l’avons pas obtenu à la suite d’une quête initiatique ou petit à petit. Le pouvoir et la connaissance pleine et entière.
- Alors nous avons commencé à œuvrer. Nous avons fait en sorte d’obtenir ce que nous voulions. De faire ce que nous voulions. De plier les autres à nos désirs, parfois mesquins.
- Et surtout nous avons œuvré à comprendre ce qui nous entouraient, ce monde mystérieux et tellement plus vaste que ce que nous imaginions.
- Mais certaines forces se sont dressées devant notre chemin.
- Des forces que nous n’avions pas prévues. Nous avions oublié le gardien et ses lois pour le monde.
- Erath nous a rattrapé.
- Nous nous sommes faits plus discrets pour échapper à son œil et trouver le moyen de nous placer hors de son atteinte. Ses attaques étaient subtiles et imprévisibles.
- Pour autant, Erath n’est pas un être conscient, mais plus une force, un principe même du monde. Nous pensions pouvoir lui échapper.
- Notre orgueil fut notre perte. Ce qui la causa vint de nous-mêmes.
- Car nous n’étions pas seulement quatre a exhumer le secret du pouvoir. Nous étions cinq.
- Notre compagne était pieuse. Elle répugnait à distordre l’ordre divin du monde.
- Elle se sépara de nous très tôt, refusant d’utiliser son don.
- Nous la revîmes bien plus tard. Alors que le monde entier semblait se dresser contre nous, nous l’avons trouvé au cœur même des instigations pour nous mettre à bas.
- Nous ne pouvons en dire plus. Sachez juste que nous nous sommes retrouvés acculés par des forces qui nous dépassaient. Il devint urgent de trouver une échappare.
- Nous avons voulu nous cacher ; nous avons été retrouvés, car Erath voit tout. Alors nous avons décidé de ne plus user nos pouvoirs.
- Mais ce ne fut pas suffisant.
- Nous avons compris que nos savoirs et notre existence même violait les lois d’Erath. Et que jamais, JAMAIS nous ne serions en sécurité.
- Jamais.
- La seule chose que nous pouvions espérer, c’est gagner du temps pour découvrir le moyen de duper le juge ultime est de contourner ses lois.
- Nous étions si proches… mais le temps nous a manqué. Nous nous sommes fait acculer. Voilà le pourquoi de votre existence.

- Nous avons fait plusieurs choses. Nous avons modifié nos apparences et nos traits, afin que nul ne nous reconnaissent.
- Nous avons organisé notre retour en disséminant des informations que seuls vous pourriez obtenir.
- Puis nous avons effacé nos mémoires.
- Définitivement.
- Nous n’existons plus…
- Mais plutôt que la mort et l’oubli, nous avons choisi de nous donner une nouvelle chance à travers vous.
- Ainsi, vous n’êtes plus qu’une menace potentielle pour Erath. Il vous poursuivra à jamais, mais ne vous détruira pas.
- Mais il reste un problème : vous avez encore le pouvoir…
- Votre choix est le suivant : vivez, terrés à jamais, sans aucune influence sur rien ni personne ; ni homme, ni bête.
- À jamais.
- Ou poursuivez notre œuvre…

- Sachez que dès à présent, l’œil d’Erath est sur vous. Il ne cessera jamais de vous observer, guettant la moindre violation aux lois qu’il a mises en place pour ce monde.
- Fort heureusement, certaines d’entre elles nous sont connues : vous avez le pouvoir, aussi vous avez les mêmes responsabilités que d’autres êtres bien plus puissants que vous...
- Vous ne pouvez influer, ou influencer quoi que ce soit dans ce monde. Si vous le faites, vous serez irrémédiablement détruits. Telle est la loi terrible de celui qui s’est institué juge et maître.
- Votre seule chance réside dans l’acquisition d’un pouvoir et d’un savoir suffisant pour pouvoir duper le juge ultime. Ironiquement, nous avons déjà découvert ce moyen.
- Et malheureusement, nous ne pouvons vous le révéler, car alors le simple fait de le savoir attirerait sur vous la colère d’Erath. C’est quelque chose que vous devez découvrir par vous-même.
- Il vous faudra également un grand pouvoir. Mais il faudra que vous ne fassiez pas la même erreur que nous. Nous avons acquis le secret ultime, un pouvoir quasi sans limite et ce de façon immédiate et impromptue.
- Nos esprits n’ont pas eu le temps de s’adapter à ce changement.
- Nous n’avons pas évolué naturellement.
- Nous n’avons pas découvert les choses par nous-mêmes.
- C’est ce qui a causé notre perte.
- Vous ne pouvez pas vous permettre une telle erreur. Il est de nombreux moyens d’acquérir le pouvoir en ce monde, et nous en avons découvert quelques-uns.
- Nous ne pouvons vous les expliquer clairement mais nous pouvons vous montrer le chemin.
- Sachez que certains Citoyens ont fait une découverte. Et cela pourrait vous aider. Le grimoire de bronze sera votre point de départ.
- Méfiez-vous des chiens. Ils sont les yeux et les oreilles d’Erath sur ce monde. Leur seule existence n’est que cela.
-N’influer sur rien ni personne. Usez de faux noms. Effacer vos traces, dissimulez-vous. Ne devenez en aucun cas une cause. N’attirez en aucun cas l’œil d’Erath sur vous.
- Sachez qu’il y a des moyens de vaincre la mort. Elle ne doit pas vous arrêter. Certains connaissent les moyens de ramener ceux perdus. Il vous faudra les trouver si la mort vous prend.
- Méfiez-vous du cinquième. Craignez-la comme la peste.
- Accorder l’attention nécessaire à tout ce que nous vous avons transmis. La réponse finale est à portée de vos mains et de vos esprits.
- Ne parlez pas à haute voix ! Gardez enfoui dans vos cœurs vos déductions ! Erath ne peut pas pénétrer votre esprit mais ses oreilles et ses yeux sont partout.
- Meleth sera votre allié, plus encore que ce que vous pensez. Il est le seul à savoir la vérité.
- Et il a d’excellentes raisons de vous aider. Il le fera, et vous pouvez avoir confiance dans sa fidélité et dans ses bonnes intentions.
- Pourtant méfiez-vous de lui : ce qu’il estimera bon pour vous, par la meilleure bonne volonté, ne l’est peut-être pas tant que cela. Et surtout, surtout, ne vous en faites pas un ennemi.
- Nous ne pouvons en dire plus. Nous ne pouvons vous aider plus. Chaque information, chaque savoir, chaque intuition que vous pourrez avoir représentent en soi une potentielle incartade aux lois d’Erath.
- Cependant, avant de vous laisser à votre destin, nous avons quelques mots pour vous.
- Je suis une clé. Ce que je suis est bien plus important que ce que je pourrais devenir, ou ce que je suis devenu. Car la seule question qui importe est la suivante : pourquoi les arbres bruissent-ils sous le vent ? Et pourquoi est-ce que je les entends ?
- Je suis le lien. La croisée des chemins, des destinées et des possibilités. Je sais nouer et dénouer les fils des possibles, d’un mot ou d’un regard. L’union ultime est dans la possession ultime. La possession ultime est dans la maîtrise totale. La maîtrise totale se cache parfois dans un mot ou un sourire.
- Je suis la chaîne. Je maintiens et retiens ce qui doit l’être. Il faudra me briser pour se libérer, mais me briser revient à s’enchaîner. Croire n’est rien dès lors que savoir est pouvoir.
- Je suis l’espoir. Non pas la vaine émotion misérable mais bien la certitude de demain. Je suis la cendre. Ce qui reste lorsque tout a brûlé. Je suis le torrent : celui qui épouse les contours de la montagne et que rien n’arrête.
- Ce sont nos mots pour vous, notre espoir pour vos destins.
Ainsi s’achève ce dernier message à travers l’espace et le temps, cette goutte d’espérance pourtant désespérée, ce cri inarticulé à travers la mort jeté dans les eaux des possibles pour provoquer une onde, une vague qui parviendra peut-être à submerger les digues des lois du monde.
- Allez, maintenant.

avatar
Neerval
Dieu Mégalomane

Messages : 73
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur http://aetherae.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum